La femme au manteau violet – Clarisse Sabard

Attention, potentiels spoilers !

Roman sorti l’an dernier, je découvre enfin cette histoire grâce à la sortie au format poche ! Et Clarisse Sabard arrive toujours autant à écrire de belles histoires !

Résumé

2018.

À la suite d’un accident, Jo apprend qu’elle risque la rupture d’anévrisme, et que l’opération qui pourrait la sauver n’est pas sans risques. Persuadée qu’elle va mourir, elle se réfugie chez son grand-père. Elle découvre alors qu’il a reçu quinze ans plus tôt un pendentif, accompagné de quelques mots griffonnés : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Déterminée à percer ce secret de famille, Jo se rend en Angleterre, sur les traces du mystérieux bijou.

1929.

Charlotte et son mari se rendent à New York en voyage d’affaires. Là-bas, la jeune femme s’éprend du charmant Ryan… Lorsqu’il apprend qu’elle l’a trahi, son époux, pris d’un violent accès de rage, la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte comprend, effondrée, qu’il est parti avec ses papiers : il lui est désormais impossible de rentrer en France et de rejoindre son fils Gabriel.

Source Charleston

Mon avis

J’adore Clarisse Sabard. J’ai adoré Les Lettres de Rose et Le Jardin de l’Oubli ainsi que sa saga de Noël. A chaque roman, elle arrive à nous faire voyager dans le temps et à nous raconter de belles histoires de famille. Avec ce roman, nous découvrons l’histoire de Charlotte, française en pleine prohibition new-yorkaise. Elle se retrouve seule et sans papiers dans cette ville qui souffre du chômage et du règne de la mafia.

Ce que j’aime toujours autant dans les romans de Clarisse Sabard, c’est qu’elle arrive à nous faire voyager entre deux époques sans efforts et on est pas perdu. Il y a bon nombre de personnages et on arrive à chaque fois à s’y retrouver. On est embarqué dans l’histoire de Charlotte et on est transporté ! Mais je trouve dommage que l’histoire de Jo ne soit pas aussi développée que celle de Charlotte mais dans le récit, il semble logique que Jo soit au second plan. Charlotte est un personnage qui s’émancipe peu à peu à travers toutes les épreuves. Elle est forte et honnête, et Jo deviendra un peu comme cela au fur et à mesure qu’elle découvre l’histoire de son ancêtre. Elle comprend que la vie doit être vécu à fond et qu’on ne peut pas se cacher derrière la peur sous peine de ne pas vivre du tout.

Ce n’est pas un coup de cœur pour moi mais j’ai aimé suivre l’histoire de ces deux personnages. En revanche, je trouve la couverture de l’édition Pocket très moche. J’aurais préféré que ce soit Charleston qui publie l’édition poche.

En bref

Une histoire en deux temps avec deux héroïnes qui apprennent à traverser les épreuves pour vivre pleinement ! Une plume agréable et légère comme d’habitude

Ma note : 16/20

Laisse moi un petit mot :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s