Le bonheur des uns

Attention, potentiels spoilers !

Enfin on se retrouve pour un article cinéma ! Un film léger mais qui n’en vaut pas vraiment la peine.

Synopsis

Léa, Marc, Karine et Francis sont deux couples d’amis de longue date. Le mari macho, la copine un peu grande-gueule, chacun occupe sa place dans le groupe. Mais, l’harmonie vole en éclat le jour où Léa, la plus discrète d’entre eux, leur apprend qu’elle écrit un roman, qui devient un best-seller. Loin de se réjouir, petites jalousies et grandes vacheries commencent à fuser. Humain, trop humain ! C’est face au succès que l’on reconnait ses vrais amis… Le bonheur des uns ferait-il donc le malheur des autres ?

Source Allociné

Mon avis

La bande annonce pourrait nous faire penser qu’il s’agit ici d’une comédie légère et drôle mais j’ai trouvé que, au contraire, ce film soulevait des thèmes très intéressants.

Notamment la jalousie entre amis. Léa, la jeune femme timide et effacée de la bande, se retrouve soudain sous le feu des projecteurs suite à la parution de son premier roman. Ses amis, hypocrites doutent de son talent et n’hésitent pas à se moquer (derrière son dos). Le compagnon de Léa (joué par Vincent Cassel) ne pourrait pas être plus anti-pathique. Il est toujours négatif, il rabaisse Léa constamment et ne peut pas supporter qu’elle réussisse. Quant à la meilleure amie de Léa, Karine, elle est tellement jalouse qu’on comprend tout de suite qu’elle « tenait » à son amie uniquement lorsqu’elle était dans l’ombre. C’est une vraie peste.

Mais du coup, je trouve que la notion d’amitié est très bine exploitée. Peut-on être vraiment ravi du succès d’un ami ? Comment arriver à trouver sa place si sa vie change du tout au tout ? Et cela nous démontre surtout qu’on reconnait ses vrais amis lorsqu’un changement s’opère dans sa vie ?

Bon je dois avouer que malgré tout cela, ce film reste quand même assez moyen. Le personnage de Léa, fade au début de l’histoire, reste fade et continue d’être cette pauvre petite chose fragile. Florence Foresti joue le personnage de Karine comme elle aurait pu le jouer dans un de ses spectacles, donc totalement caricaturé et pas naturel. J’ai trouvé, en revanche, que le casting masculin était plutôt réussi. Vincent Cassel joue très bien son rôle de connard et François Damien est attendrissant en rôle de nounours qui cherche sa passion.

En bref

Un film qui soulève des questions sur l’amitié assez intéressantes mais qui malheureusement ne s’élève pas très haut.

Ma note : 12/20

2 réflexions sur “Le bonheur des uns

Laisse moi un petit mot :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s